Agression sexuelle

Geste à caractère sexuel, avec ou sans contact physique, commis par un individu sans le consentement de la personne visée ou, dans certains cas, notamment dans celui des enfants, par une manipulation affective ou par chantage.

Une agression sexuelle porte atteinte aux droits fondamentaux, notamment à l’intégrité physique et psychologique et à la sécurité de la personne.

Il s’agit d’un acte visant à assujettir une autre personne à ses propres désirs par un abus de pouvoir, par l’utilisation de la force ou de la contrainte, ou sous la menace implicite ou explicite.

Besoin d'aide?

819 333-3773 capacs-ao@tlb.sympatico.ca
8 formes d’agression à caractères sexuelles
1
Agression sexuelle

Acte de contrôle et de domination. Parole, geste, comportement à caractère sexuel sans le consentement ou contre la volonté de la personne visée.

2
Inceste

Toute activité d’ordre sexuel impliquant généralement un ou une enfant et un adulte ayant un lien de responsabilité ou de figure parentale envers la personne agressée. L’agresseur peut être un parent, un frère, un grand-parent, un oncle, un membre de la famille reconstituée, etc.

3
Harcèlement sexuel

Toute avance d’ordre sexuel (blagues, regards, attouchements, gestes désobligeants) non désirée qui rend l’autre inconfortable ou mal à l’aise. Ce type d’agression porte généralement atteinte à la dignité et à l’intégrité physique ou psychologique d’une personne.

4
Mutilation génitale

Désigne les pratiques qui consistent à procéder à l’ablation partielle ou totale des organes génitaux externes pour des raisons culturelles ou religieuses, mais non thérapeutiques. Ex. : excision, infibulation.

5
Voyeurisme

Agression à caractère sexuel dont la principale caractéristique est de chercher à surprendre l’intimité d’une personne à son insu.

6
Appel obscène

Appel téléphonique qui vise à intimider la personne qui le reçoit par son contenu sexuel parfois violent et menaçant.

7
Exhibitionnisme

Agression à caractère sexuel caractérisée par le fait d’exhiber ses organes génitaux avec l’intention de mettre dans l’embarras ou de faire peur.

8
Pornographie

Industrie qui vend du sexe sous différentes formes : magazines, bars, objets, jeux vidéo, etc. Ce qui la caractérise entre autres, c’est qu’elle dépeint une sexualité exploitée dans le but de créer une inégalité ou de la renforcer. Elle associe douleurs et humiliations au plaisir sexuel. Son sens est l’inégalité des partenaires. C’est l’exploitation immorale de la personnalité même des femmes. Bref, la pornographie est l’idéologie d’une culture qui encourage les agressions à caractère sexuel, les voies de fait et les autres crimes contre les femmes et, depuis quelques années déjà, contre les enfants.

Le consentement démystifié

Caractéristiques du consentement

Le consentement sexuel est l'accord qu'une personne donne à son partenaire au moment de participer à une activité sexuelle. Ce consentement doit d'abord être donné de façon volontaire, c'est-à-dire qu'il doit s'agir d'un choix libre et éclairé. Si le choix n'est pas libre et éclairé, le consentement n'est pas valide.

Si une personne refuse de participer à une activité sexuelle avec une autre personne et qu'elle est forcée de le faire, il n'y a alors aucun consentement de sa part.

Ensuite, le consentement doit être clair et doit être donné personnellement par la personne qui participe à l'activité sexuelle. Le consentement qui découle des paroles ou du comportement d'une autre personne n'est donc pas valide.

Absence de consentement

Il n'est pas nécessaire qu'une personne résiste physiquement à une activité sexuelle pour conclure qu'elle n'y a pas consenti.

Par exemple, il n'y a pas de consentement sexuel :

  • lorsque la personne exprime, par ses paroles ou son comportement, l'absence d'accord à l'activité sexuelle;
  • lorsque la personne, après avoir consenti à l'activité, exprime par ses paroles ou son comportement, l'absence d'accord à la poursuite de l'activité sexuelle;

lorsque le consentement n'est pas donné par la personne elle-même. Le consentement donné par une autre personne, par exemple un ami ou un parent, n'est donc pas valide.

Le silence n'équivaut pas à consentement

Le proverbe « qui ne dit mot consent » ne s'applique donc pas au consentement en matière sexuelle.

En effet, une personne doit clairement communiquer son accord à l'activité sexuelle pour que son consentement soit valide. Elle peut le faire par ses paroles, son comportement ou les deux.

Forme du consentement

La loi n'texige pas que le consentement à des activités sexuelles soit exprimé d'une façon précise. Il suffit que la personne donne son accord par ses paroles, son comportement ou les deux. Il n'est donc pas nécessaire que le consentement soit donné verbalement ou par écrit.

Moment du consentement

Le consentement, qu'il soit verbal ou non verbal, doit être donné au moment de l'activité sexuelle.

La personne doit être en mesure d'exprimer son consentement à chacune des étapes de l'activité sexuelle. Donc, avant d'entreprendre une activité sexuelle de nature différente, le partenaire doit d'abord s'assurer que l'autre personne est d'accord pour aller plus loin.

Le consentement donné par une personne n'est plus valide dès l'instant où elle n'a plus la capacité de consentir. Par exemple, il n'y a plus de consentement pour les gestes sexuels posés à partir du moment où la personne perd connaissance ou tombe sous les effets d'une drogue forte.

Retrait du consentement

Il est possible qu'une personne donne son consentement à une activité sexuelle pour ensuite changer d'avis une fois que celle-ci est commencée. Si une personne décide qu'elle ne veut plus poursuivre l'activité de nature sexuelle, elle peut en tout temps retirer son consentement.

Dès qu'une personne exprime son refus par des paroles ou des gestes, le partenaire doit cesser immédiatement l'activité sexuelle en question. Si le partenaire continue malgré le refus ainsi exprimé, il commet une agression sexuelle.

Nous joindre

C.P. 62
La Sarre (Québec)
J9Z 2X4

Téléphone : 819 333-3773
Télécopieur : 819-333-9399
capacs-ao@tlb.sympatico.ca

Heure d'ouverture

Du lundi au vendredi de 8h00 à 16h00
Rôle des
proches
Mythes & préjugés

Nous joindre

C.P. 62
La Sarre (Québec)
J9Z 2X4

Téléphone : 819 333-3773
Télécopieur : 819-333-9399
capacs-ao@tlb.sympatico.ca

Heure d'ouverture

Du lundi au vendredi de 8h00 à 16h00
Types d'agressions
sexuelles
Mythes & préjugés